Réveil pour les lève (trop) tôt

Publié le par Lu Divine

*************

Pour Chouquette, je n'ai jamais eu à recourir à des astuces pour qu'elle nous laisse dormir le week-end. Elle a toujours été une grosse dormeuse et se lève vers 9/10h ;-)

Par contre, on a du lui donner tous nos gènes du sommeil parce qu'avec Ti Boy, ce n'est pas vraiment le cas..et vu le phénomène, je suis sûre qu'il va falloir ruser.

Alors quand j'ai découvert ce radio-réveil chez une copine, j'ai trouvé ça trop génial. Je me garde donc l'idée en tête et la partage avec vous aujourd'hui.

 

Et donc, je vous présente:

le réveil/veilleuse Kid'Sleep Moon Claessens'kids

Réveil Kid'Sleep Moon Claessens'kids

Réveil Kid'Sleep Moon Claessens'kids

Le principe:

L'écran lumineux LCD est partagé en 2 parties.

La partie haute est allumée quand il est l'heure de se lever. L'écran du bas est allumé quand il est encore l'heure de dormir.

Les parents règlent via le petit écran en bas à gauche l'heure à laquelle le réveil "bascule de mode".

 

Ce réveil s'adapte à l'âge de l'enfant:

=> quand il est encore bébé, il peut servir de veilleuse (on peut changer l'image de l'écran pour enlever le coté jour/nuit et mettre un dessin unique très mignon). Il y a plusieurs mélodies réglables et le volume est ajustable.

=> quand il est plus grand, il sert de réveil classique avec une sonnerie à programmer.

bouton de réglage des paramètres de réveil

bouton de réglage des paramètres de réveil

Pourquoi on aime:

  • menu facile à régler
  • 3 réglages possibles : semaine, sieste et week-end
  • l'intensité lumineuse se régle également (4 modes)
  • il est évolutif (puisqu'il s'adapte à l'âge de l'enfant, cela permet de l'utiliser quelques années!)
  • fonctionne sur secteur ou à piles
  • plusieurs mélodies pour la fonction veilleuse (battement de coeur, eau, 2 musiques)

  • plusieurs sons pour le mode alarme (coq, coucou, train, oiseau)

Le prix

De 50€ (chez Greenweez) à 60€

Publié dans Perles d'Equipements

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article