Attention à l'acide borique

Publié le par Lu Divine

Un p'tit billet rapide juste pour vous mettre en garde contre les médicaments contenant de l'acide borique ou borax.

Pourquoi parler de l'acide borique ?

Et bien simplement parce que l'on retrouve cette molécule dans plusieurs médicaments dont un très connu puisqu'il s'agit de l'Homéoplasmine.

Et l'acide borique est une substance classée toxique pour la reproduction (catégorie 1B)

Source : INRS

Source : INRS

L'ANSES, Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail a d'ailleurs rédigé une fiche de mise en garde liée à l'utilisation de cette substance à l'attention notamment des prescripteurs libéraux et hospitaliers.

Vous la trouverez ci-dessous:

Attention à l'acide borique
Attention à l'acide borique
Attention à l'acide borique

Le cas de l'homéoplasmine

Cette crème des laboratoires Boiron est en effet largement utilisée pour traiter les peaux irritées (nez irrité...)

Comme l'indique la fiche de mise en garde de l'ANSES ci-dessus, il y est indiqué de ne pas utiliser l'acide borique sur une peau lésée (enflammée ou abrasée) ou sur une muqueuse ....

Euhhhhhhhh :-(

Et pourtant il n'est pas rare d'entendre dire : tu as les lèvres gercées, mais un peu d'homéoplasmine, tes mains sont sèches et craquelées, rebelote !

Sans compter que cet acide borique est mélangé à un autre composant pas très sympa, la vaseline, dérivé du pétrole, mais cela est un autre débat...

J'ai moi-même été "eue" par cette crème....et oui, Chouquette a eu des problèmes d'ongles au niveau de ces orteils qui lui ont fallu plusieurs allers-retours chez la pédicure. Elle ressortait de là avec 2 orteils enrubannés dans de jolies poupées sous lesquelles se cachait une couche d'homéoplasmine. Alors, certes la notice de cette crème prévient de ne pas l'utiliser avant 30 mois...mais bon à tout juste 3 ans, vu les risques précédemment cités (que je ne connaissais pas à l'époque...) et quand on lit que l'ANSES recommande de ne pas l'utiliser en pansement occlusif...et bien autant vous dire qu'avec le recul, j'ai un peu les boules...Mais bon je vais relativiser quand même, l'application est restée épisodique...mais quand même :-(

Source : site internet du laboratoire Boiron

Source : site internet du laboratoire Boiron

Les autres médicaments concernés

Mais l'homéoplasmine n'est pas le seul médicament contenant de l'acide borique...

Cette substance est en effet utilisée comme agent antiseptique et on la retrouve ainsi dans plusieurs autres produits médicaux.

Parmi les plus connus, on retrouve notamment le Dacryosérum qu'on utilise en lavage oculaire :-(

Ci-dessous la liste des principaux médocs concernés.

Source : doctissimo , médicaments contenant de l'acide borique

Source : doctissimo , médicaments contenant de l'acide borique

Pour conclure

Je ne dirai pas qu'il faut complément refuser ces médicaments. Un état de santé spécifique peut nécessiter leur usage. Je dirait plus simplement qu'il faut :

- les éviter le plus possible

- lire avec grande précaution et respecter les consignes des notices des médicaments concernés

- respecter les recommandations de l'ANSES comme indiqué dans le document présenté ci-dessus.

- ne recourir à ces médicaments que sur avis médical et en s'assurant qu'il n'est pas possible de recourir à un traitement autre (à voir avec votre médecin).

Pour en savoir plus sur cette substance, retrouvez sur le site de l'INRS:

=>la fiche toxicologique de l'acide borique

Et un autre article plutôt complet sur le sujet de France TV Info, juste LA.

Ou encore celui plus récent de slate.fr http://www.slate.fr/story/148605/homeoplasmine-attention-danger.

Enfin, je remercie la maman qui suit le blog (elle se reconnaitra j'en suis sûre ;-) ) qui m'a suggéré cet article dans le but d'informer autant que possible sur les dangers de cette molécule...qu'on utilise malheureusement trop souvent sans le savoir...

Et pour ne rien rater des prochains billets, Les Perles de Maman,

c'est aussi sur Facebook,

et c'est par ICI.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article