Premiers pas vers la propreté - Round 2

Publié le par Lu Divine

Alors nous y voilà au round 2 !

Souvenez-vous le 1er round, c'était la découverte du pot par TiBoy, sa toute première rencontre avec le pot !

Je vous avais d'ailleurs partagé dans un billet mes p'tits conseils pour choisir ce fameux pot et comment s'est passé sa rencontre avec TiBoy .

Vous pouvez le retrouver ICI.

Bref, çà c'était y a plus d'1 an.

Et ouep, ça passe le temps, çà passe vite...

Et là vous êtes en train de vous dire : Purée! Ca fait 1 an qu'elle a commencé la propreté avec son loulou et il est toujours pas propre...Avouez que çà vous a traversé l'esprit, hein! ^-^

Je vous explique tout çà !

***************************************

Déjà,Tiboy a rencontré le pot à 13 mois, rencontrer ne veut pas dire non plus qu'on s'est empressé à vouloir le rendre propre.

Le début, c'était plutôt de la familiarisation avec ce nouvel ami ;-)

On est allé à son rythme...et on a instauré au fur et à mesure, en douceur quelques réflexes.

Nos différentes étapes

- la familiarisation avec le pot. Là on a rien fait, on a juste laissé le pot à vue, dans les WC, qu'il devienne un objet du quotidien. Parfois, TiBoy s'y asseyait et s'amusait à faire semblant de faire pipi en même temps que nous

- les pipi réflexes. Si on y prête attention, on se rend compte que globalement , nos loustics font souvent pipi à un certain moment de la journée. L'après-sieste pour nous a été facile à repérer. Donc après la sieste, go sur le pot. Sans mentir, il faisait pipi au moins une fois sur 3. Un bon début quand même. TiBoy avait environ 15 mois.

On lui a de suite montré qu'on jetait ensuite le pipi dans le WC et qu'on tirait la chasse d'eau. On le laissait faire lui-même en refermant le couvercle du WC, en le mettant debout dessus et je peux vous dire qu'il était drôlement fier. C'était un jeu pour lui et un peu comme sa "récompense" d'avoir fait pipi dans le pot.

- les fesses à l'air. Mois d'août, il fait chaud. Je suis en vacances à la maison. C'est l'occasion de laisser Tiboy en caleçon. Bon je vais pas vous raconter d'histoires, j'ai du ramasser du pipi au moins 10 fois par jour. Les premières fois, il était stupéfait d'être tout mouillé. Ca lui a permis de comprendre l'effet "pas de couches".

Là pour l'aider, j'ai voulu approcher le pot car on avait pas le temps d'arriver aux toilettes, donc j'ai mis le pot dans un coin dans notre pièce à vivre. Erreur. Du coup, il le prenait pour un jeu et faisait la dinette dedans. Bref, on apprend de ses erreurs, le pot est retourné aux WC.

J'essayais de le mettre régulièrement sur le pot mais je crois bien qu'il ne devait jamais vider sa vessie complétement...des pipis toutes les demi-heures...bref, Ti boy était pas prêt. On a remis les couches, et repris nos routines de "pipi réflexes"...et j'ai repris le boulot....

- le premier caca : mi-août , Tiboy a fait son premier caca dans le pot. Alors là je peux vous dire que quand il a découvert ce qu'il avait mis dans le pot , il a fait une de ces têtes ! Complétement apeuré mon p'tit coeur !

Premiers pas vers la propreté - Round 2

- les pipis réflexes ++  : Tiboy a pris l'habitude d'aller aux WC en même temps que Chouquette (le coté imitation joue beaucoup). Puis le soir avant le bain, il réclamait "caca" (il ne savait pas dire pipi à l'époque), on lui proposait le pot et il y faisait à chaque fois. Cette routine est encore bien ancrée aujourd'hui.

- le grand toilette :fin d'année 2016 - tiboy a 18 mois environ . Il refuse le pot, il veut faire sur le grand toilette, comme sa soeur. Pas de souci. On l'y pose et il fait pipi. Même rituel de la chasse d'eau. Ca a duré un bon mois, j'ai failli acheter un réducteur de WC (j'ai hésité car avec Chouquette, du jour où j'en ai acheté un , elle n'a plus voulu y aller). J'ai bien fait de garder mes sous, il a ensuite préféré repartir sur le pot.

- les pipis réflexes en autonomie. J'entends par là que le soir par exemple quand il est tout nu avant d'aller au bain, Tiboy va de lui-même sur le pot. Je ne l'emmène pas aux WC, il y va seul, s'assoit seul et fait pipi. Il a aussi parfois (même souvent) essayé de vider seul le pot dans les WC...Ahhhhh....juste une goutte dans le WC, tout le reste à coté ^-^

- le retour du sans-couches. Tiboy a 20 mois. A nouveau les vacances. Je suis à la maison. On recommence les essais. On laisse les premiers pipis se faire à terre, histoire qu'il se rappelle bien la différence...puis ensuite, toutes les demi-heures, on l'a invité à aller au pot. On a vite vu la différence par rapport à cet été. Quand il avait envie, il criait "caca", le temps d'arriver et de l'emmener, il avait juste une petite goutte dans le caleçon. Après la sieste sa couche est très souvent sèche. Par contre, quand il était à fond dans un jeu, là c'était l'inondation. Il est arrivé une journée où il n'y a eu que 2 mini fuites de pipi ! Bon par contre le caca, là il se mettait dans un coin et criait "caca" sans bouger une fois qu'il avait terminé.

- le retour des couches. Puis Noël, on vadrouille, on remet les couches. Puis la reprise du boulot. Moins de temps. Puis la gastro...Bref la période n'était pas propice.

Où on en est aujourd'hui ?

Tiboy a 22 mois. A la maison, le week-end, quand on ne bouge pas, il est sans couche, le soir il est fréquemment sans couche aussi. Il y a encore des accidents, il n'est pas propre pour autant. Mais il sait dire quand il a envie (il sait dire pipi maintenant) , il sait venir nous chercher pour qu'on l'accompagne sans avoir mouillé son caleçon avant, il sait aussi y aller seul (en même temps que Chouquette la plupart du temps), et il sait dire quand il n'a pas envie. Au passage, il sait aussi très bien dérouler tout le rouleau de PQ.

Bon par contre pour le caca, là il se met toujours dans un coin, et crie "caca" quand il a fini son affaire et après n'ose plus bouger en attendant qu'on vienne le chercher. ^-^

Et quand il est en couches, il est en culottes d'apprentissage, ce qui permet de lui proposer le pot (ou le WC quand on n'est pas chez nous) plus facilement.

D'ailleurs à la maison, quand il a une couche, il tire dedans et essaie de s'en débarrasser. On arrive à avoir des aprés-midi entières sans couches et sans fuites. Ces jours là sont parfois suivis de jours où il n'y a que des fuites. On avance, on recule, puis on réavance....mais au global on avance plus qu'on en recule.

Bref, on avance petit à petit. Vous l'aurez compris, on a pris son temps, on a suivi son rythme (et le notre aussi). Il est encore petit, on a pas voulu le bloquer non plus.

Au passage, on a remplacé les bodys par des caleçons. Je craque sur ceux de DPAM et Okaidi. Trop chou mon Tiboy là-dedans !

Au passage, on a remplacé les bodys par des caleçons. Je craque sur ceux de DPAM et Okaidi. Trop chou mon Tiboy là-dedans !

Mon avis de Maman

L'apprentissage de la propreté n'est pas évident pour les loustics...mais pour les parents non plus. Comme je vous l'ai écrit au-dessus, on a surtout fait des tentatives pendant les vacances, quand on est dispo, tranquillou à la maison.

Si j'insiste là dessus, c'est parce que je trouve çà super important d'être dispo à 100% pour l'apprentissage de la propreté. Il faut être présent, avoir le temps, avoir la patience. C'est pas toujours facile.

Honnêtement je suis persuadée que si j'avais pris plus de temps pour çà, Tiboy serait propre aujourd'hui car il ne lui manque pas grand chose. Mais chaque fois qu'on bouge, on remet la couche, le soir à 19h après le boulot...pas trop envie de tenter des essais sans couches pour ramasser du pipi alors que tu cours déjà entre le repas, le bain, le pyj....

La fatigue, le mode speed...parfois on s'énerve facilement et pas envie de m'énerver sur mon tiboy parce qu'il a fait pipi par terre à un moment où je n'ai pas la patience...Pas envie de le bloquer. Il apprend. Les accidents sont normaux. Il faut aussi être prêt à s'y confronter.

Alors oui, trop souvent on remet la couche. Mais avec les culottes d'apprentissage, cela permet un compromis.

Le printemps arrive, mes vacances aussi... et j'ose espérer que cette période soit propice à une acquisition réelle de la propreté dans la journée.

**********************************

Bref, pour moi, l'apprentissage de la propreté ne peut se faire que :

- si l'enfant est décidé. Rien ne sert de le forcer à s'asseoir sur le pot, il faut qu'il y vienne de lui-même. Cela peut passer par l'imitation en voyant faire les autres, ou par le mimétisme avec une poupée, ou avec les livres (il y en a de très bien fait sur le sujet).

- si les parents sont prêts aussi. Il faut de la disponibilité et du temps pour accompagner au mieux notre enfant. Il faut aussi accepter que les accidents font partie de l'apprentissage et ne pas réprimander l'enfant pour autant. Les explications seront beaucoup plus efficaces. Il faut aussi savoir accepter de faire marche arrière alors qu'on pensait des progrés acquis, çà peut arriver aussi, mais il ne faut pas se décourager pour autant, ce n'est qu'étape par étape qu'on y viendra.

 

POUR CONCLURE

Vous l'aurez compris, je n'ai pas de remèdes miracles pour apprendre la propreté à son enfant.

Mais peut-être que ce partage vous aura donné des idées de choses à faire et à ne pas faire.

Je vous ai partagé ici mon expérience avec TiBoy, en toute transparence. On a avancé à tâtons, on a parcouru un bon bout de chemin, il nous en reste encore à faire...

Comptez-sur moi pour vous raconter le round 3 !

;-)

Et la théorie, qu'est ce qu'elle dit?!?

Toutes les littératures ne sont pas unanimes sur le sujet. Les disparités tiennent souvent sur l'âge moyen de l'enfant à acquérir la propreté, le fait d'instaurer ou non des routines (genre un passage sur le pot après chaque repas...), le fait de féliciter ou pas l'enfant quand il a réussi....

Au global, ce qu'on retrouve tout de même :

- l'âge de contrôle des sphincters (qui permettent l'ouverture et la fermeture des orifices) se situe aux alentours de 18 mois. On dit aussi que la maîtrise des sphincters est acquise quand l'enfant sait monter et descendre seul des marches.

- il est important d'expliquer à l'enfant: expliquer à quoi sert le pot, expliquer pourquoi on jette ensuite les excréments dans le toilette...

- ne pas laisser l'enfant trop longtemps sur le pot

- ne pas TROP féliciter ni récompenser. Faire ses besoins doit être naturel et pas lié à l'attente d'une quelconque rétribution

- ne pas montrer notre déception en cas d'échecs, ni le faire culpabiliser en cas d'accidents. Pas de punitions en cas d'échecs.

- choisir un pot stable, fonctionnel , sans frioritures

- ne pas forcer l'enfant, au risque de créer un réel blocage

***********************************

Vous pouvez retrouver le ROUND 1 avec mes conseils sur le choix du pot et la première rencontre de Tiboy avec ce nouvel équipement dans CE BILLET.

 

=>Et je vous ai mis ci-dessous quelques liens que j'ai trouvé plutôt intéressants si vous souhaitez approfondir le sujet ;-)

- 10 étapes clés de la propreté par Naitre et Grandir

- Dossier sur la propreté par le Magazine Parents

- Des conseils basés sur l'enfant par la société canadienne de pédiatrie

****************

Et pour ne rien rater des prochains billets, Les Perles de Maman,

c'est aussi sur Facebook,

et c'est par ICI.

Lien vers les autres rubriques du blog :

Commenter cet article